“Dans les jardins de Lili Boulanger” Cent ans après…

A PROPOS

Vers la vie nouvelle, vaste choral écrit pour le piano par Nadia Boulanger à la fin de l’année 1918, prête sa voix fervente à l’espoir d’une paix sacrée renouvelée entre les peuples; mais il peut aussi se percevoir comme l’étape accomplie du deuil, cheminement vers une existence où manquera désormais la soeur très aimée, la cadette disparue la même année avant la fin du conflit, dans la fleur de sa jeunesse: la très lumineuse et inspirée Juliette, dite Lili.

De la trop brève oeuvre de Lili, on ne peut qu’être saisi de la fluidité, la maîtrise, l’évidence du goût et du discours, dès les premières esquisses, élégantes et insouciantes. Viendront sans tarder l’audace, la profondeur psychologique, l’appel du spirituel, comme le cycle Clairières dans le ciel l’illustre magistralement. L’écriture, le jeu harmonique, le souffle dramatique sont l’ oeuvre d’une personnalité accomplie, déjà affranchie.

L’hommage de Camille Pépin se fait l’écho, un siècle plus tard, de toute la force et la vitalité créatrice de Lili; destin fragile et tragique, dont la lumière cependant ne cesse de briller.

Anne Le Bozec

DISTRIBUTION

Marion Grange : soprano

Olivia Hughes : violon

Anne Le Bozec : piano

PROGRAMME

Nadia Boulanger (1887-1979)
Vers la vie nouvelle, piano

Lili Boulanger (1893-1918)
Nocturne et Cortège, violon et piano
D’un vieux jardin et D’un jardin clair, piano

Nadia Boulanger
Soprano et piano
Ô schwöre nicht! (Heine)
Was will die einsame Träne (Heine)
Ach! Die Augen sind es wieder (Heine)

Camille Pépin (1990)
Hommage à Lili Boulanger
Indra, violon et piano

Nadia Boulanger
Soprano et piano
Heures ternes (Maeterlinck)

Lili Boulanger
Soprano et piano
Clairières dans le ciel (Francis Jammes)

APRES CONCERT

La tisane de Lili

Samedi 24 Mars

Infos Pratiques

 20h

 

Foyer Campra de l’opéra (Toulon)

 

   04 94 92 70 78

 

 Tarif : 10 euros