« L’inconstante »

A PROPOS

Inconstante n’est peut-être pas le terme qui de prime abord semble convenir à Elisabeth Jacquet de La Guerre, ayant toute sa vie fait preuve de caractère, d’originalité, de détermination sans doute, pour s’imposer dans un domaine réservé aux hommes. « L’inconstante » est le titre qu’elle a donné à une chaconne qui, peut-être pour cette raison, alterne majeur et mineur, nous emmenant tout au long de ses cinq couplets, comme le remarque Marie Van Rhijn, tantôt dans la méditation, la grandeur, la joie, la délicatesse. De ce joli mot, inconstante, retenons donc plutôt l’esprit, mouvant, vivant, quelque chose qui puisse convenir à “Mademoiselle Jacquet” qui, fidèle à la tradition ou en avance sur son temps, mêle avec science et bonheur  la virtuosité italienne aux grâces françaises. .

C’est à un moment particulier que le récital dansé imaginé par Marie Van Rhijn et Pierre- François Dollé vous convie. Un moment qui se souvient du temps où les pieds des danseurs rebondissaient en écho aux doigts des clavecinistes, où la fantaisie de certains esprits scientifiques, tel celui du Père Castel, pouvaient imaginer des instruments « pour les yeux », dont chaque son ferait jaillir une couleur, donnant alors tout son sens au mot chromatique, un temps où l’accord de ces mêmes instruments servaient au mieux le « tempérament » des diverses tonalités, chacune faisant référence à un caractère bien précis. Mais un moment qui joue aussi du temps présent, en amalgamant en toute connaissance de cause ces divers éléments, en les mixant avec les fantaisies capricieuses de la danse, en en jouant sous des masques de couleur, et par tout cela rendant un magnifique hommage contemporain à la compositrice.

DISTRIBUTION

Marie Van Rhijn : clavecin

Pierre-François Dollé : danseur et chorégraphe

PROGRAMME

Elisabeth Jacquet de la Guerre
(1665-1729)

Suite IV en Fa majeur
Suite I en ré mineur
Suite III en la mineur

LEVER DE RIDEAU

Eléonore Pinet, danse
Emmanuel Arakélian, clavecin
Pièces d’Asaoka Makiko (1956)

LEVER DE RIDEAU

Le thé d’Elisabeth

Mercredi 28  Mars

Infos Pratiques

16h00

 

 Tout public

 

Théâtre Marc Baron (Saint-Mandrier)

 

 Plein tarif : 12 euros / Tarif réduit* : 10 euros / Tarif réduit* : 5 euros